Necotrans refait surface pour casser l’emploi.

Questekki  235  du mardi 26 janvier   2021 

Dossier Ressources naturelles : Necotrans refait surface pour casser l’emploi.

On se souvient, il y a quelques années avec le forcing de l’ex DG du Port, recasé dans la galaxie FayeSall après une mission bien accomplie, la société Necotrans s’est vue  octroyer une concession de 25 ans sur le môle 8 du Port de Dakar. Je m’étais opposé à cette concession illégale, cela m’a valu non seulement des injures de la part des dignitaires de l’APR, une condamnation en justice en première instance. 

Cette opération ne pouvait pas marcher à l’évidence ; ainsi, à peine deux ou trois ans de présence au mole 8, le terminal vraquier, Necotrans a déposé le bilan. J’avais donc raison sur Macky Sall, du point de vue stricte des intérêts de l’économie Sénégalaise.  Necotrans a été rachetée par Synvest  pour le môle 8 et pour les autres activités, en particulier pétrolières,  Bolloré a eu sa part de gâteau.

Il nous faut empêcher Bolloré/Necotrans de licencier 112 pères de familles au Port de Dakar en plein Covid-19.

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki235

Dans les affaires pétrolières, Bolloré/Necotrans a décidé de licencier 112 travailleurs au motif que la plateforme pétrolière a été confiée à un consortium d’opérateurs Sénégalais dans l’application de la politique du contenu local. Bolloré s’estime lésée et s’attaque aux travailleurs, si ce n’est pas du chantage pour faire pression sur les autorités Sénégalaises. Pourtant Bolloré n’est pas malheureuse au Sénégal, Macky Sall lui a offert sur un plateau d’argent le terminal Roulier ultra rentable. Objectivement, Bolloré a les moyens de redéployer ses travailleurs Sénégalais dans ses activités portuaires. En plein Covid, le gouvernement doit défendre l’emploi.

Il y a quelques années, quand Necotrans s’installait au môle 8 sous la bénédiction de Macky Sall, la société de manutention de notre  compatriote Niankou Mbengue, MTL  qui travaillait au môle 8 avait été écartée. A l’époque elle employait  200 travailleurs, qu’elle a réussi à conserver. Alors là où la société MTL  peut, la multinationale Bolloré peut mille fois plus. 

Dossier nouveau : Financement de l’économie par BBY, un échec!

Plusieurs mécanismes ont été mis en place  par Macky Sall pour soutenir dit-il le financement des PME – PMI ainsi que l’auto emploi. Il s’agit notamment de l’ANPJ, de la micro finance gérée par ses ministres et enfin la dernière trouvaille la DER. En vérité, Macky Sall n’a rien inventé. Depuis l’opération des maitrisards dans les années 1980 en passant par le FPE, ainsi que les différentes agences lancées dans les années 2000, l’on sait par expérimentation que l’Etat ne sait pas faire du crédit. Tout l’argent mobilisé, est jeté par la fenêtre, des centaines de milliards donc. C’est le constat que tout le monde peut faire. Il est donc insensé de poursuivre avec la DER, ainsi que les programmes de micro finance gérés par les ministres de Macky Sall.

Aux cadres de l’APR, je leur rappelle, une économie commence à être émergente lorsque la part de crédits à l’économie dépasse largement 50% du PIB. Puisqu’ils sont sérieux, ils doivent trouver la solution pour en arriver là. Nous en sommes à 30% à peine.

Sur le front de la Covid-19 et du financement des jeunes et des femmes, le dernier mandat de Macky Sall est une catastrophe politique.

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki235

En ce qui concerne TEKKI, il prête  une attention particulière aux mécanismes de financement initiés par la communauté Mouride. Avec Feu Serigne Atou Diagne, nous avions exploré des schémas intéressants. Dommage qu’il soit parti sitôt. Un grand patriote, engagé et déterminé s’en est allé.  

En attendant, nos braves jeunes et leurs parents font face à la Covid-19 et au manque de  financement de l’économie. Sur  ces deux fronts, le second et dernier mandat de Macky Sall est une catastrophe politique pour les populations Sénégalaises.