Alpha Condé tutoie un Macky Sall affaibli par Franck Timis et Aliou Sall.

Questekki  247  du mardi   20   avril  2021

Dossier Ressources naturelles : Quand Alpha Condé tutoie un Macky Sall affaibli par Franck Timis et Aliou Sall.

Le Président Macky Sall prétend avoir gagné haut la main la présidentielle parrainée de 2019 avec 58% des voix. Par la suite, il a rusé avec un prétendu dialogue national pour coopter dans ses rangs Idrissa Seck et quelques autres. Pourquoi a-t-il peur des élections locales ? 

En vérité, Macky Sall, dès lors que le gaz a été découvert en quantité importante, pense qu’il doit gérer tout seul cette manne financière. Il a donc entrepris de liquider la démocratie sénégalaise pour arriver à ses fins et installer l’émirat gazier. C’est la raison profonde qui l’a poussé à trahir son engagement devant le M23 à Ngor Diarama de réduire son mandat de sept à cinq ans. J’étais présent.

Quand Alpha Condé  tutoie un Macky Sall affaibli par Franck Timis et Aliou Sall.

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki247

En prenant cette voie, Macky Sall prend un risque qu’il  est bien loin d’avoir cerné. A l’évidence, en choisissant Franck Timis et Aliou Sall pour porter les blocs de gaz découverts, il a affaibli la position de l’Etat sénégalais. De fait, il envoie des signaux de faiblesse, de manque de patriotisme aux prédateurs du monde entier qui peuvent alors considérer que le Sénégal est un territoire à prendre.

Ce n’est pas par hasard que le vieux dictateur Alpha Condé après avoir arraché par la force et le sang des martyrs guinéens un troisième mandat illégal, se permet d’organiser un blocus de la frontière. S’il a le courage de le faire, c’est parce qu’il est soutenu par des forces prédatrices dans le monde et qui savent que la démocratie sénégalaise est affaiblie par Macky Sall et que Macky Sall a perdu totalement sa majorité électorale de 2012.

Tekki demande la levée du blocus de la frontière guinéenne et rappelle au peuple du Sénégal et de l’Afrique que seule la gouvernance démocratique peut garantir l’indépendance nationale et nous éviter la malédiction des matières premières. Il est temps de libérer Oumar Sylla, leader du FNDC de Guinée.

Dossier nouveau : La Révolution industrielle pour résoudre le chômage massif des jeunes.

Les émeutes de mars ont été l’élément inattendu face à l’arrogance  de l’aristocratie de BBY. Elles ont  mis en évidence le drame du chômage massif que vivent nos jeunes. Macky Sall et ses financements corrompus sont incapables de résoudre le problème du chômage massif des jeunes. 

Macky Sall est dans le prolongement des politiques d’ajustement structurel de Abdou Diouf de 1980. Ces politiques, je le rappelle, ont, après quelques années de pratique, incorporé  un volet social. C’est ce qui a amené le programme de réduction de la pauvreté et d’annulation de la dette publique. Le PSE de Macky Sall, c’est le programme de réduction de pauvreté de Abdoulaye Wade plus quelques projets d’infrastructures mal coordonnés et corruptogènes.

La Révolution industrielle pour résoudre le chômage massif des jeunes.

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki247

Depuis 1996, j’ai écrit dans mon ouvrage « Les Africains sauveront-ils l’Afrique », que l’enjeu du développement économique et social est  l’industrialisation. Ce n’est pas une solution,  c’est la seule voie pour faire face au chômage massif des jeunes, et faire face à la division de notre économie en secteurs moderne et informels. En 2004, dans mon ouvrage, « Le Sénégal, un lion économique ? », j’ai indiqué les contours d’une politique d’industrialisation.

Macky Sall fait fausse route en réduisant le problème du chômage massif à des financements souvent clientélistes. Tant mieux si le Directeur de la DER a refusé les propositions de doorkat (à la Ponzi) des maires corrompus de BBY. Il a eu raison de le faire. Cette voie des financements de Macky Sall est sans issue. Il nous faut une révolution industrielle au Sénégal.