Campagne internationale de troisième candidature de Macky Sall pour gérer le gaz naturel

Questekki  307 du mardi  14 juin 2022

Dossier Ressources naturelles : La Presse du Palais mise en attente,   Macky Sall a engagé sa campagne internationale de troisième candidature pour gérer notre gaz naturel et adoube les insulteurs publics

Les faits sont têtus. On comprend mieux pourquoi il s’est battu pour la présidence de l’UA. Cela lui donne le prétexte pour mener une campagne hors Sénégal pour une candidature en 2024 avec le soutien de Moustapha Niasse, Idrissa Seck, Mimi Touré et Amadou Ba, entre autres. Le seul qui pouvait résister à cette aventure insensée, le Médiateur ABC, est décédé prématurément.

Macky Sall veut rallier Poutine à son projet de troisième candidature en 2024

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki 307

Macky Sall a rencontré des jeunes africains pour plaider les mandats infinis. Par ailleurs, après avoir reçu subrepticement le Président du Tatarstan, l’une des républiques gazières  riches de Russie, il est allé voir Poutine afin d’obtenir le soutien de ce dernier pour des mandats infinis. L’Amérique de Biden est contre la troisième candidature, la France est hésitante, alors Macky Sall fonce vers la Russie.

Le blé, la fin de la guerre d’Ukraine sont des préoccupations secondaires pour celui qui désormais est omnibulé  par la présidence à vie, l’émirat gazier. Après avoir, en violation des lois de la République, tenu un meeting APR dans les enceintes de l’ambassade du Sénégal à Paris, il a lancé une campagne de communication tous azimuts, France 24,  Figaro,  Journal du Dimanche et BFM TV. S’il obtient le soutien de la France et de la Russie, alors il pourra mater tous les opposants à son projet, pense-t-il, et se retrouver dans la position de sa référence ADO de Côte d’Ivoire. En acceptant à sa table un insulteur public, on peut se demander si le chef de BBY n’est pas derrière cette forme de communication barbare, contraire à nos valeurs morales et religieuses. Wait and See. Dieu Dispose.

Dossier nouveau : Les hausses de salaires pour certaines catégories de fonctionnaires face à la cherté  de la vie: coup d’épée dans l’eau?

Les ménages se plaignent dans les villes: pour la même quantité de denrées alimentaires, les dépenses sont passées de 60 000 à 100 000 francs par mois et pour une famille de 10 personnes environ. Ceci est simplement une forme de manifestation de la hausse du coût de la vie.

Le responsable avant tout, c’est la politique économique de Macky Sall basée sur le « tout infrastructure ». On emprunte pour construire des infrastructures de manière anarchique, décousue, sans planification ni objectif d’industrialisation, avec des surcoûts et de la corruption. Le résultat des courses, c’est le creusement du déficit des finances publiques.  L’Etat dépense chaque jour  plus qu’il ne reçoit en recettes. Le trou se creuse de plus en plus vite.

Les hausses des salaires de certains fonctionnaires, lorsque les impôts et autres retenues à la source seront défalquées, ne permettront pas de couvrir les charges familiales.

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki 307

ADD doit emprunter pour survivre dans les limites fixées par ceux qui lui prêtent de l’argent. Ceux-là lui imposent la hausse des prix du carburant et demain l’électricité  et le diesel. A partir de ce moment, la hausse sera généralisée et continue.

Macky Sall est coincé et veut protéger ses fonctionnaires surtout chargés de la répression des opposants, administration territoriale, magistrats, gardes pénitenciers, forces de défense et de sécurité. Peine perdue, ceux-là sont fatigués. Leurs hausses de salaires nettes d’impôts ne leur permettront pas de faire face aux dépenses de leurs familles.

Les enseignants ont obtenu par la grève des ajustements de revenus que ADD peine à réaliser à cause du creusement du déficit budgétaire. Mais ces hausses nettes de revenus  ne couvriront pas leurs charges familiales aussi.Pour le reste des Sénégalais, travailleurs du secteur privé moderne et informel, ce sera la galère continue. Macky Sall, commencez au moins à lever les sanctions contre le Mali, cela permettra de soulager les transporteurs.