Coupe de bois de Casamance, Macky Sall en guerre: encore un leurre?

Questekki  298  du mardi  12 avril   2022

Dossier Ressources naturelles : Doit-on croire Macky Sall dans sa guerre contre la coupe de bois de Casamance ?

Curieusement, comme s’il y avait un lien, après l’offensive victorieuse de l’armée nationale contre Salif Sadio dans le Fogny, le Président Sall annonce qu’il n’acceptera plus qu’un arbre soit coupé en Casamance. Comme si c’est Salif Sadio qui organisait et encadrait la coupe de bois de Casamance.  Que BBY nous édifie!

En tout état de cause, mieux vaut tard que jamais. C’est une bonne nouvelle si Macky Sall, son administration et ses maires s’engagent sérieusement à   protéger ce qui nous reste de forêts en Casamance. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser à Haidar qui a été chassé du gouvernement de Macky Sall pour des raisons liées au trafic du bois de Casamance. En effet, les ressources liées à ce trafic de 30 milliards par an, la moitié du budget de la ville de Dakar, illustrent la complexité des liens des acteurs engagés.

 La guerre de Macky Sall contre les trafiquants de bois de Casamance aura-t-elle lieu?

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki 298

En économie, il y a une offre et une demande. Macky Sall veut s’attaquer à l’offre dans laquelle sont impliqués ses maires et des communautés villageoises plongées dans des trappes de pauvreté.  Il y a la demande aussi, en particulier celle de la Chine et accessoirement celle de l’Inde. J’avais écrit à l’ambassadeur de Chine pour demander aux autorités chinoises de bien vouloir interdire l’importation du bois de Casamance en Chine destiné à faire des meubles notamment. La forêt de Casamance relève de la survie de notre nation, c’est une affaire de défense nationale. La Chine doit le comprendre. Si la demande chinoise est étouffée, les prix vont baisser drastiquement et les offreurs de bois et autres trafiquants n’auront plus de marché. Alors les Eaux et forêts appuyés par l’armée pourront finir le job.

Il restera alors à sortir les communautés villageoises de la pauvreté, mais Macky Sall ne sait pas faire. C’est pourquoi un changement de régime s’impose pour lancer l’industrialisation du pays. Tekki sait faire.

Dossier nouveau : Lettre ouverte au Représentant du FMI à Dakar

Il y a quelques années, de guerre lasse avec BBY sur les chiffres de la croissance et l’accumulation des arriérés intérieurs, je m’étais résolu à écrire au DG du FMI à Washington pour dénoncer ce fait que les services du FMI ne pouvaient ignorer.

Le régime de Macky Sall s’est toujours vanté d’être un bon élève du FMI, sinon le meilleur au monde. Cela m’a toujours fait rire. L’ambition d’un élève, c’est d’être un étudiant et pourquoi pas un professeur. On ne peut pas rester éternellement un bon élève.

Le peuple veut s’adresser au FMI choisi comme professeur par l’élève BBY ?

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki 298

Alors la nation que je représente à l’Assemblée nationale doit s’adresser au professeur de l’élève BBY, le FMI,  pour comprendre ceci:

1. Pourquoi le FMI veut créer un bureau anti-corruption au Sénégal?

2. Le FMI avait conduit une étude qui a mis en évidence la dette colossale de la Poste vis à vis  de l’Etat qui a atteint 200 milliards. Est-ce la corruption ?

3. La question du sucre. Le FMI avait été l’artisan de la suppression de la caisse de stabilisation et des quotas d’importation du temps du régime du Pdt Diouf. Que pense le FMI  des Dipas distribuées clandestinement par Assome Diatta avec la bénédiction de Macky Sall à quelques copains commerçants ?