Le foncier au Sénégal: Une bombe à retardement

Questekki  299  du mardi  19 avril   2022

Dossier Ressources naturelles : Le foncier, une bombe à retardement ?

J’ai entendu ce cri de cœur de la dame Zeinab Barry   du village de Ndayane qui voit les terres de ses ancêtres englouties par le port du futur en construction. Le décret de Macky Sall partage brutalement les terres sans explication, force reste à la loi sur le domaine national. Les populations ne comprennent pas. Elles sont écrasées par les prédateurs de BBY.

Macky Sall avait mis en place une commission pour réfléchir sur la terre confiée à d’illustres personnalités, mais les conclusions sont toujours rangées dans les tiroirs. C’est comme si des forces occultes tirent les ficelles et préfèrent le statu quo  de la loi sur le domaine national qui consacre la toute puissance de la Commission nationale présidée par le Directeur des impôts et des domaines et le PR par ses décrets.

Le pillage du foncier se poursuit avec le projet du port de Ndayane.

Mamadou Lamine Diallo in #questekki 299

La terre est pourtant une ressource naturelle qui appartient au peuple. L’Assemblée nationale censée représenter le peuple est hors circuit. Ce pays a besoin de séparer les impôts et les domaines et de créer un ministère des domaines pour avancer. C’est la voie du vrai changement.

Le projet de Ndayane doit être regardé à la loupe. Il y a trop d’argent en jeu. Et enfin pourquoi Dubaï Port honni par le régime de Macky Sall en 2012 est devenu le chouchou  de BBY ?

Quelles sont les nouvelles relations financières entre l’Etat, DPW et le PAD et ses DG passé et  présent? Il faudra suivre les flux financiers.

Dossier nouveau : Le triangle de prospérité de Macky Sall Dakar-Thiès- Mbour divise le pays en deux.

Les prédateurs de BBY jubilent avec le démarrage du TER.  Ce train de 1000 milliards  fait gagner du temps,  30 à 60 minutes entre le département de Rufisque et Dakar. Ensuite, avec AIBD, les infrastructures sportives de Diamnadio, ils parlent de la nouvelle zone de prospérité Mbour, Thiès et Dakar. Cette zone qui ferait 5 millions d’habitants serait émergente avec un pib par habitant de plus de 4000 dollars avec l’arrivée du gaz. La fracture du pays sera consommée. Évidemment ce sera un appel d’air pour l’exode intérieur. Voilà le résultat du PSE de Macky Sall et Boun Dionne. Je le lui avais dit à l’Assemblée nationale.

Cette économie de Macky Sall est basée sur un endettement colossal de 10000 milliards, les arriérés intérieurs y compris, un déficit commercial de près de 1500 milliards. Et ce sont les  transferts de la Diaspora qui assurent une couverture du déficit courant et soutiennent les familles du Sénégal d’en bas, ceux qui vivent hors du triangle de prospérité décrété par Macky Sall.

Macky Sall jubile avec son triangle de prospérité Dakar- Mbour- Thiès qui divise le pays en deux; le peuple est dans le triangle d’enfer chômage, hausse des prix et insécurité

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki 299

Le PUDC et les autres “P” annoncés pour réduire l’iniquité territoriale se sont révélés être des investissements politiciens pour acheter le vote des populations piégées dans des trappes de pauvreté.Voilà la politique de Macky Sall, qui entretient le système dont parlent les rappeurs, comme Dip, Xuman, poètes populaires qui lisent les âmes des populations. Pour l’économie, ce qui compte avant tout, c’est combien d’emplois créés et quelle technologie les Sénégalais vont maîtriser. Autrement dit, la voie de l’industrialisation que refuse BBY avec son TER.