Nos données personnelles: quel usage en fait Macky Sall?

Questekki  300 du mardi  26 avril   2022

Dossier Ressources naturelles : Que fait Macky Sall avec nos données personnelles ?

La pratique du parrainage est horrible et honteuse. Nos données personnelles sont dans la rue. Cela ne semble gêner personne, encore moins notre société civile bien-pensante. Il y a un marché des parrainages, le prix du parrainage varie de 5 à 10 000 francs par carte d’identité ou par signature, en fonction de la quantité souhaitée. 

Pourtant, pour appliquer la loi électorale qui demande de mettre à disposition le fichier électoral auprès des formations politiques aux élections territoriales, on avait enlevé du fichier toutes les données personnelles, sauf le numéro de la carte d’électeur sur recommandation de la Commission des Données Personnelles de Mme AWA NDIAYE.

 Macky Sall s’amuse avec nos données personnelles du parrainage

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki 300

Cette commission ne dit rien lorsque les formations politiques recueillent les données personnelles de nos compatriotes partagées dans des fichiers. Elle ne dit rien quand le gouvernement de Macky Sall donne nos données personnelles aux Malaisiens pour faire les cartes d’identité CEDEAO. Elle ne dit rien quand la banque des données de l’ADIE est confiée à la Chine pour gestion.

Sacré Régime! Totalement anti patriotique. Question à Macky Sall qui traite l’opposition de nullards : les données personnelles des Sénégalais sont-elles une ressource naturelle? La taille de la personne par exemple, le nouveau discriminant du ministre Antoine Diome pour les législatives?

Dossier nouveau : Macky Sall n’est plus un bon élève du FMI?

A l’Assemblée nationale, durant toutes ces années, la réponse du régime de Macky Sall à mes critiques sur sa politique économique était que le FMI lui avait décerné une bonne note. Cela leur suffisait comme ambition politique: rester éternellement un bon élève du FMI.

Les choses sont devenues plus sérieuses. Il faut disséquer l’interview du Représentant du FMI, un Africain comme nous et qui connaît la zone franc.

Macky Sall n’est plus un bon élève du FMI.

Mamadou Lamine Diallo in #questekki 300

1. Sur la dette, le FMI affirme que le Sénégal a dépassé le seuil d’endettement de 70% fixé par l’UEMOA pour la dette extérieure de l’Etat et des organismes publics.  Il s’y ajoute les arriérés intérieurs que le Ministre ADD cache sous le filtre d’obligations impayées. Plus de 500 milliards qui plombent les PME et PMI et le centre de santé de Gaspard Camara pour cent millions. 

2.  Le FMI nous apprend que les recettes budgétaires attendues du pétrole et gaz seront de 1% du PIB, moins de 150 milliards par an, au moment où le service de la dette par rapport aux recettes dépasse les bornes. L’échec macroéconomique de Macky Sall est évident. 

3. A court terme, le FMI confirme les difficultés de maintenir les prix à la pompe face à la hausse des prix du pétrole. J’avais prévenu ADD, il devra passer des nuits blanches et trouver 500 milliards pour ses subventions. 

Voilà les commentaires du professeur FMI sur la copie de l’élève Macky Sall dans l’examen de finances publiques. Quant au vrai développement, l’industrialisation, Macky Sall ne veut pas s’inscrire au cours, encore moins passer un examen. Le peuple doit l’orienter dans une autre école, celle des chefs d’Etat à la retraite.