Oxygène: La covid 19 rappelle l’importance de cette ressource naturelle

Questekki  263  du mardi 10  août 2021

Dossier Ressources naturelles : La Covid-19 nous révèle l’importance de l’oxygène.

L’oxygène médical est dans le fond une ressource naturelle produite à partir de l’air en général par des industries extractives. La décision de Macky Sall de rendre gratuit l’oxygène dans les cliniques privées est révélatrice de la faillite du gouvernement dans la gestion de la pandémie. 

S’il y avait suffisamment de CTE, dotés d’oxygène en quantité et en qualité, tous les cas sévères et graves trouveraient une place dans le public. La question de transférer de l’argent public vers les cliniques privées ne se poserait pas à l’évidence. Si cela se pose, c’est bien la preuve qu’il y a un déficit de lits pour traiter les cas sévères et graves. C’est la faute à Macky Sall et  Abdoulaye Diouf Sarr. S’il y a des personnes qui meurent après avoir cherché en vain une place dans les CTE, c’est la faute à Macky Sall et  Abdoulaye Diouf Sarr.

Macky Sall, donnez- nous de l’oxygène.

Mamadou Lamine Diallo in #questekki 263

Je demande à toutes les familles qui se trouveraient dans cette situation de rassembler toutes les pièces justificatives pour préparer une action en justice collective contre Macky Sall et Abdoulaye Diouf Sarr. Il est temps que le Peuple réclame de l’oxygène. La situation est devenue critique. Il y a trop de décès.

Dossier nouveau :   Le piège tendu au Peuple à travers les certificats de résidence.

L’affaire Ndèye Maty Sene, membre du FRN depuis le début, est l’exemple de ce que vivent les primo-inscrits et les primo-votants. En effet, pour s’inscrire sur la liste électorale, le primo-inscrit  doit  disposer d’abord d’une carte d’identité nationale. Pour cela, il doit obtenir un certificat de résidence de sa commune. Le Maire, officier d’état civil, est en général, le seul habilité à lui délivrer ce certificat de résidence ; lui ou ses fonctionnaires délégués. 

Pour le primo-votant qui veut s’inscrire dans sa commune, il a également besoin d’un certificat de résidence délivré par le maire ou son délégué. C’est le cas de Ndeye Maty Sene de la commune de Dankhe Séne, Arrondissement de Ndindy, Département de Diourbel. Le Maire, Abdoulaye Sene, sans bilan après trois mandats, transhumant du PDS vers l’APR, qui a peur pour son siège illégal, refuse de lui délivrer son certificat de résidence. Par la violence en plus.

Les jeunes doivent exiger des maires corrompus de l’APR leurs certificats de résidence.

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki 263

Voyez-vous, le Président de BBY Macky Sall a piégé le système à travers les maires corrompus de l’APR. Ce n’est pas par hasard qu’il a prolongé leurs mandats  depuis 2019. Cela lui permet d’empêcher le vote des primo-inscrits et de bloquer les primo-votants. En vérité, l’inscription des primo-inscrits doit être automatique à la majorité. Libre à eux de voter ou non. 

Cela pose également la question de l’état civil. La résolution de cette question figure en bonne place dans la Charte de gouvernance des Assises nationales. En 2013, le gouvernement prétendait avoir mobilisé des dizaines de milliards de la Corée du Sud pour s’attaquer à ce problème. Jusqu’ici aucune avancée notable. Et pour cause, cela permet de manipuler à la base le fichier électoral et désormais avec la technique du parrainage illégal  de choisir à la fois ses candidats et ses résultats. 

Dans un pays démocratique, carte d’identité nationale et carte d’électeur doivent être séparées. Macky Sall a dépensé sur fonds publics plus de  50 milliards pour coupler carte d’identité nationale et carte d’électeur. Ce qui est une aberration. On le voit bien maintenant. En 2017, lors des législatives, le président Abdoulaye Wade, de retour, avait raison de nous signaler cette aberration acceptée par Manko  Wattu  Senegal.