Questekki  237  du mardi 9  février  2021 

Dossier Ressources naturelles : Mary Teuw Niane, tu permets !

Je ne parle pas du Professeur pour qui j’ai le plus profond respect. Brillant élève du lycée Charles de Gaulle  à Saint Louis et des classes préparatoires en France, sans parrain que je sache,  il est devenu un professeur des universités en mathématiques, respecté par ses pairs. Ce qui est le plus important, -le savoir se partage-, il a formé d’autres sénégalais, en particulier le Recteur actuel de l’université Gaston Berger de Saint Louis.

Je parle du politicien, poète à ses heures perdues,  qui a sans doute oublié ce qu’il a appris de l’Immense Sémou Pathé Gueye.

Mary Teuw Niane, il est temps de choisir le camp de la grandeur comme le vieux Chimère Diaw.

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki237

En effet, comment peut-il un seul instant refuser de constater que Macky Sall est à son deuxième et dernier mandat. Mandat du reste, obtenu après une élection parrainée et braquée. 

Il faut être clair, MTN, et choisir le camp de la démocratie et du patriotisme. A cet égard, en tant que Président du Conseil d’administration  de PETROSEN, il est de ton devoir d’exiger l’audit des états financiers autorisé par les conventions pétrolières, des sociétés suivantes : Petrotim, les multiples Petroasia, Timis corporation, Kosmos et BP. Ceci permettra de faire la lumière sur les transactions financières du scandale Sall-Timis.

MTN veut la Mairie de Saint Louis. J’espère qu’il a eu à échanger avec le grand patriarche Abdoulaye Chimère Diaw qui fut aussi maire de Saint Louis. Le Tonton a eu la chance historique d’assister en direct à Conakry au discours sur le  célèbre « Non de Sékou Touré » en 1958. Lorsqu’il vous en parle, vous avez l’impression de vivre l’évènement. Un grand Africain s’est éteint.

Dossier nouveau : A qui profite le Coronavirus ?

Le Président Macky Sall nous a avertis, il veut réduire l’opposition à sa plus simple expression. J’ai toujours dit que la raison profonde est de construire un régime politique à l’image des Etats pétroliers de l’Afrique Centrale, Gabon, Congo-Brazzaville, Cameroun, Tchad, etc.  L’arrivée du Coronavirus au Sénégal lui donne l’occasion d’aller de l’avant dans son projet de destruction de l’opposition et de la démocratie.

Le régime des ordonnances et l’état de catastrophe  sanitaire sont quelques moyens « légaux » qu’il s’est donnés pour réduire les libertés, sans doute écraser  les opposants patriotes.  C’est ce qu’il a tenté de faire hier en réprimant les jeunes patriotes de Pastef à la cité Keur Gorgui de Dakar. Tekki demande la libération de la quarantaine de jeunes arrêtés. 

En interdisant des manifestations publiques et des rassemblements privés, Macky Sall espère étouffer toutes contestations sociales et politiques  découlant des mesures prises pour soit disant lutter contre la Covid-19.

En laissant filer le virus, Macky Sall  et Abdoulaye Diouf Sarr cherchent à terroriser les forces vives pour imposer la dynastie FayeSall.

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki237

Abdoulaye Diouf Sarr, qui ne sait pas faire la différence entre un vrai et un faux médecin, patauge dans le « bissap », et pense terroriser les jeunes avec ses cas communautaires et les cas graves pour lesquels il refuse d’augmenter les capacités de traitement. Le cas la sage-femme, Mme Mbaye, est pathétique. Cette brave combattante de la santé a cherché partout de l’oxygène pour finir à Touba, où elle a rendu l’âme.

Ainsi donc, cette politique du laisser-faire du virus est une façon de terroriser les forces vives pour les empêcher de lutter contre la dictature du régime FayeSall.

Après Babacar Seye et Adama Gaye à qui le tour ? Macky Sall cherche tous les jours avec les moyens de l’Etat à tendre des pièges aux opposants patriotes dont ceux du CRD et de Pastef. Sa doctrine est simple : couper les têtes qui s’opposent. C’est pourquoi je réitère mon appel à la vigilance contre toutes les formes de provocations et de pièges. Le coronavirus relève de l’inattendu, il en sera de même de la défaite de la famille FayeSall.