Sénégal: Macky Sall cherche t’il à copier le modèle russe dans la gestion du gaz naturel

Questekki  297  du mardi  5 avril   2022

Dossier Ressources naturelles : Macky Sall cherche-t-il à copier le modèle de Poutine dans la gestion du gaz naturel ?

A notre grande surprise, Macky Sall a reçu en visite de travail le Président d’une république de Russie, le Tartastan. Ce n’est pas une chose habituelle dans les annales diplomatiques. Cela s’est fait avec l’aval de Poutine pour sûr.  

J’ai exprimé mon étonnement dans un tweet et me suis demandé si c’est pour des affaires. Cette république est riche de ses hydrocarbures comme le Sénégal de demain. Que peut-elle donc apporter au Sénégal?

Nous sommes en pleine guerre d’Ukraine dont les conséquences sont dures pour le Sénégal avec les hausses de prix du pétrole et du blé notamment. En quoi cette visite arrange le Sénégal ? Est-ce parce que les États Unis sont opposés à un troisième mandat de Macky Sall que ce dernier veut se tourner vers Poutine pour son soutien ?

Que cherche Macky Sall chez Poutine, gestion du gaz? Ou stratégie à la  Medvedev?

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki 297

Ou bien est ce qu’il veut apprendre de Poutine, comment on met en place une stratégie à la Medvedev, c’est à dire mettre quelqu’un à la présidence pour cinq ans, par exemple, le double bouton Boun Dionne ou un clone comme Amadou Ba ou Antoine Diome, et reprendre la place après les cinq ans.

Ce qui est sûr, cette visite du maître du Tartastan, un affidé de Poutine, est une affaire de gros sous, pour une Russie confrontée à des sanctions financières et au blocage de ses comptes. La Zone Franc est un endroit idéal pour chercher à contourner ces sanctions. Les prédateurs de BBY, dont certains décorés, le 4 avril sont à l’affût.

Il faut dire que la morale a disparu de l’action politique de BBY. Moralement, en ce 4 avril, le Sénégal aurait dû avoir un autre Président de la République, si Macky Sall avait tenu sa promesse de Ngor Diarama de ramener son mandat de 7 à 5 ans. L’éthique est remplacée par la ruse à  BBY. La ruse c’est Cheytan. C’est ce qu’on nous apprend dans notre éducation traditionnelle. Or, Cheytan est enfermé durant le mois de Ramadan.

Dossier nouveau : Macky Sall  se perd dans la hausse des prix des denrées  alimentaires

La vie est dure en ce début de ramadan pour les familles sénégalaises à cause du coût de la vie. Je l’ai constaté de visu lors de ma tournée dans le Kaffrine, en Casamance et à Tambacounda. Les Sénégalais sont fatigués et de plus en plus fatigués. Leurs enfants diplômés ou pas ne trouvent pas de travail. Tout le monde compte sur les envois de la Diaspora.

Macky Sall a échoué sur l’huile, le riz et le sucre, secteurs dans lesquels le Sénégal dispose pourtant de capacités de production face à une concurrence extérieure, favorisée par le franc CFA. Ces questions économiques et industrielles sont confiées à un ministère du commerce sous le joug des commerçants. Sacré Macky Sall! Si ce sont les commerçants qui dictent la politique économique pour ces secteurs vitaux pour la consommation des ménages, comment voulez-vous que cela marche?

Pour une commission d’enquête  parlementaire afin de faire la lumière sur l’affaire du sucre et les dipas de Assome Diatta.

Mamadou Lamine Diallo in #Questekki 297

Dans les pays sérieux qui veulent se développer, on met en place un  ministère chargé du commerce et de l’industrie, le fameux MITI, inventé par le Japon et qui a fait ses preuves dans les pays de l’Asie de l’est.

La sympathique Assome Diatta est complètement perdue, piégée par les dipas délivrées aux commerçants. La période du ramadan est connue par avance. Comment se fait-il que le ministère du commerce parle de pénurie de sucre  dès l’approche de ce mois de jeûne si important pour les croyants?

Il est donc temps qu’une commission d’enquête  parlementaire clarifie cette question sur deux points :

1. S’enquérir de la production nationale de sucre à Richard Toll;

2 Évaluer les dipas et l’impact des importations de sucre sur notre économie.